Que lire en vacances : Chapitre II "PLUS IL Y A DE FOUS, MOINS IL Y A DE RIZ"


"Plus il y a de fous, moins il y a de riz "

C'est par cette petite saillie de Coluche qu'Allilalu vous propose cette semaine quatre romans qui l'ont fait rire à en pleurer. A lire de toute urgence pour passer des vacances littéraires avec humour, alangui sur votre serviette de plage multicolore...

DONC, MOINS IL Y A DE RIZ ...

PLUS IL Y A DE CREVETTES


  • Je m’en vais - Jean Echenoz

Un vendeur d’art parisien, coureur de jupons assidu, traîne son ennui dans sa galerie désertée lors des vacances d’été. Alors qu’il songe sérieusement à envoyer promener les artistes contemporains qu’il a l’habitude d’exposer pour se tourner vers un commerce plus lucratif, il tombe sur la piste d’un mystérieux fond d’art inuit, abandonné dans les glaces polaires de l’Arctique. Dans ce roman, Jean Echenoz ne fait qu’une bouchée ironique et facétieuse de ce personnage vain et frivole et en profite pour titiller la sphère artistique égocentrée de la capitale française.





  • L’amour aux temps du choléra - Gabriel Garcìa Márquez

Dans une ville des Caraïbes paisible et chaude, un amour chaste mais passionné entre Florentino, un jeune télégraphiste aux manières virevoltantes et Fermina, une ravissante écolière, tourne au drame lorsque la jeune fille choisit pour époux un médecin aisé à la

carrière prometteuse. Le cœur brisé mais animé d’un espoir indéracinable, Florentino enchaîne les maîtresses et attend patiemment de pouvoir reconquérir Fermina. Sa persévérance pourrait être récompensée, lorsque cinquante ans plus tard le mari de sa dulcinée perd brutalement la vie dans un accident d’échelle. A travers un style poétique et pétulant, l’Amour aux temps du choléra raconte avec délicatesse et fantaisie une aventure amoureuse pleine d’une tendre drôlerie.




ET PLUS IL Y A DE CREVETTES ...​


  • Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre

A l’issue de la première guerre mondiale, Edouard et Albert, deux poilus démobilisés unis l’un à l’autre par les circonstances tragiques d’une dernière bataille de tranchée, sont des laissés-pour-compte de l’Etat français qui oublie bien vite les sacrifices qu’il doit à ses soldats. Décidés à s’en sortir aux frais de cette ingrate patrie, les deux acolytes montent une escroquerie fumeuse autour de la vente de faux monuments aux morts. Hilarant et féroce.




  • La Salle de bain - Jean-Philippe Toussaint

Décider de s’installer dans sa salle de bain, observer les ouvriers Polonais en charge de travaux de peinture dans son appartement dépecer des poulpes, prendre un train et partir sans prévenir pour Venise, voici quelques-unes des aventures étranges et cocasses que Jean-Philippe Toussaint fait vivre à son narrateur, observateur amusé et indolent du monde qui l’entoure. En à peine nonante pages, ce livre qui appartient à mes coups de cœur les plus absolus parvient à décrire le détachement poétique au réel, le temps qui s’égrène, la beauté de l’immobilité et du mouvement. Une friandise pleine d’humour qui se lit et re-lit sans jamais lasser.




... PLUS IL Y A DE COPAINS.


#Bestof #Coupdecoeur #Divers #Vacances

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon