Allilavu đź‘€ // Ma vie est drĂ´le



Place Fernand Cocq, mardi 29 septembre, 15h16

Alors que je sirotais distraitement un cappuccino en achevant la lecture de Richard Powers, j'ai tourné la tête à gauche. J'aperçus ce binôme rouillé et tout craquelé, copains comme cochons, dont l'addition des âges respectifs devait permettre de remonter à l'excitante parution de l'encyclique de Pie IX sur le pouvoir temporel (1860). . J'ai glissé dans une aise proche du nirvana. C'était comme me rouler dans la mousse de lait qui stagnait dans la tasse déposée devant moi : "Comme quoi, tu peux atteindre 80 balais et en avoir toujours rien à caler de la clope, de l'alcool, du sucre et du covid destructeur de vieux." me suis-je dit par devers moi. . J'ai posé mon Richard et j'ai songé avec satisfaction que la résistance prenait parfois des voies impénétrables.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon