Allilavu 👀 // Les terrasses


S’il y a quelque chose de plus universel encore que, disons, l’amour des cheetos, c’est bien l’amour qu’entretient le Belge pour le soleil. Il suffit d’un demi rayon, un rai tout pâlichon de février pour le voir foncer toutes jambes dehors sur une terrasse de café. Et pas n’importe quelle terrasse. SA terrasse, car chacun a sa terrasse comme aujourd’hui son Ukrainien. Le Belge est propriétaire. Il n’y a qu’à voir ces villes étranges pleines de maisons où l’appartement n’est jamais un premier choix. La terrasse est la seconde résidence du Belge. Elle est faite de voisins plus ou moins choisis ou du moins qui lui ressemblent un peu. Car le pratiquant de la terrasse du Belga n’ira jamais dans la mosquée voisine, le Canterbury par exemple. Et si le Belge est alcoolique, cela n’a rien à voir avec une certaine tradition de la brasserie comme pourrait le penser un sociologue débutant. Le Belge est alcoolique à cause du soleil. Supprimez le soleil au belge et il deviendra Suédois : healthy, beau et déprimé.

Posts récents

Voir tout