Allilavu 👀 // Lire le journal


Lire le journal le matin c’est se plonger dans les désordres du monde et accepter de se mouiller l’âme dans le sang des autres. C’est sortir de soi pour voir ce qui se passe de terrible chez le voisin.

A 07h00, tu es encore un peu protégé par le coton du sommeil, les nouvelles t’arrivent comme amorties par la ouate des rêves. C’est moins dur comme ça. Lire les nouvelles, c’est moins dur le matin, au réveil. Alors, pour te donner du cœur au ventre et découvrir qui s’est fait manger tout cru aujourd’hui, tu as mis au point des stratégies pour rester brave.

D’abord, tu commences ta lecture par l’envers du journal, là où il y a ton horoscope et les étoiles qui évaluent les films. Inspire. Tu te tapes un petit mot fléché rapide. Expire. Tu lis les dernières potins sur Johnny Depp. Inspire. Ca y est, là tu as trempé tes orteils dans la boue du monde. Alors tu sors ta tasse de café préférée, celle qui a un dessin un peu usé et dont le bord est ébréché. Et tu te fais un toast beurré. Le toast et la tasse. C’est ton armure pour affronter la violence que te déverse la presse hebdomadaire. Tu es prêt pour le grand saut. Les meurtres, les viols, les feux, les inondations, les missiles, les famines, les épidémies peuvent pénétrer ta rétine et atteindre ton cerveau avec douceur. Cramponné à ta tasse, tu frémis d’horreur tranquillement, sans remettre ton petit déjeuner. 07h20. Tu as fait ton devoir citoyen. Tu as survécu à la mort des autres, Bravo. Tu replies ton journal et tu laves la tasse pour qu’elle soit prête pour le nouveau tournoi de demain.